Reservation
CH-3823 Wengen, Suisse +41 33-856-58-58

ReservationBooking Now

    Ospiti camera #2
    Ospiti camera #3
    Ospiti camera #4

    LaRégion de Wengen

    LeVillage de Wengen

    La station de villégiature est située sur une terrasse ensoleillée et protégée du vent, au pied de la Jungfrau, surplombant de 400 mètres la vallée de Lauterbrunnen, à 1274 m d’altitude. Le village piétonnier, riche en traditions, offre un domaine de ski et de randonnée bien adapté aux familles tout autour du Männlichen et de Kleine Scheidegg.

    Avec ses maisons en bois vous incitant à la nostalgie, les nombreux chalets de vacances disséminés çà et là et les hôtels de la Belle Époque, cette station de l’Oberland bernois a su préserver le caractère authentique d’un village de montagne. La terrasse qui s’ouvre largement au sud-ouest garantit une durée d’ensoleillement supérieure à la moyenne. Le village piétonnier de Wengen est accessible depuis 1893 par le « Wengernalpbahn » au départ de Lauterbrunnen, où des parkings attendent les voitures.


    Nosrandonnées à pied ou à vélo

    Vous rejoindrez aisément les plus importantes destinations d’excursions de la région de la Jungfrau au départ de Wengen. De Kleine Scheidegg, on peut observer à la longue vue les alpinistes sur la face nord de l’Eiger – l’une des ascensions les plus spectaculaires et les plus difficiles du monde. En changeant à la Petite Scheidegg, on arrive en train jusqu’au Jungfraujoch. Et de Lauterbrunnen, dans la vallée, on peut rejoindre le sommet du Schilthorn via Mürren ou Stechelberg.

    Plus de 500 km de chemins de randonnée balisés et 15 remontées mécaniques aux alentours vous mènent vers les plus beaux points de vue de la région de la Jungfrau, par exemple le sentier panoramique entre Wengen et la Kleine Scheidegg, d’où la vue sur l’imposant massif rocheux de l’Eiger, du Mönch et de la Jungfrau est particulièrement impressionnante. Si vous aimez l’aventure, vous pouvez vous essayer au parapente, au rafting et au canyoning. Et, si vous voulez faire une expérience fascinante, ne manquez pas l’Eiger-Trail, au pied de la face nord de l’Eiger, une randonnée de montagne de difficulté moyenne

    Les 160 km de pistes de VTT font battre le cœur de tous les adeptes du VTT et correspondent à différents niveaux de difficulté.


    LaJungfraujoch Top of Europe


    Sur le toit de l’Europe : la montée au Jungfraujoch est le couronnement de tout séjour en Suisse.

    Depuis plus d’un siècle, la Jungfraubahn dépose les visiteurs dans la gare de chemin de fer la plus élevée d’Europe, à 3 454 mètres d’altitude et lorsque vous vous tenez sur le Jungfraujoch,la première chose que vous ressentez est qu’il s’agit d’un autre monde. Une expérience que l’on doit avoir vécue.

    Le site est aujourd’hui classé au Patrimoine mondial (Alpes suisses Jungfrau-Aletsch). Ce train à crémaillère part de la Petite Scheidegg et emprunte un tunnel pour donner accès toute l’année au toit de l’Europe.

    Ce tunnel, long de sept kilomètres à partir de la gare d’Eigergletscher, a été creusé entre 1896 et 1912. Deux arrêts permettent de jeter un œil sur le spectacle fascinant de la face nord de l’Eiger et du glacier. Arrivés au sommet, les visiteurs découvrent un univers fabuleux fait de glace, de neige et de roche, qu’ils pourront admirer depuis les terrasses panoramiques du «Sphinx» et du «Plateau», sur le glacier d’Aletsch ou encore dans le «palais de Glace».


    LeMännlichen

    Le téléphérique de la Wengen Männlichen AG va faire sensation avec la plateforme en plein air aménagée sur le toit de la cabine, d’où les voyageurs pourront profiter d’une vue panoramique spectaculaire. Le téléphérique de la Wengen Männlichen AG propose à ses hôtes de nouvelles cabines, équipées d’un balcon en plein air sur leur toit. Les passagers accèdent à cette plateforme via un escalier en colimaçon et profitent durant tout le trajet d’un panorama unique sur la montagne et la nature majestueuses. En quelques minutes, les voyageurs atteignent la station supérieure du Männlichen à 2229 m d’altitude où la vue sur la triade des monts Eiger, Mönch et Jungfrau les surprendra.

    Depuis la station supérieure, le sentier de petite randonnée « Royal Walk » mène en 30 minutes au sommet, à 2345 m d’altitude. En chemin, sept panneaux d’information permettent aux visiteurs de mieux connaître le fantastique monde alpin.


    DuMännlichen à la Kleine Scheidegg

    La randonnée panoramique classique. Cette randonnée facile et courte séduit par la vue exceptionnelle qu’elle offre sur l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau.

    Depuis le Männlichen, à 2230 mètres d’altitude, on emprunte le magnifique chemin d’altitude en direction du sud. En longeant le flanc oriental du Tschuggen, toujours à la même altitude, on arrive à Honegg. On effectue ensuite une boucle pour contourner un contrefort rocheux du Lauberhorn et rejoindre le restaurant de montagne Grindelwaldblick. La Kleine Scheidegg (2061 m) n’est plus très loin.


    LaKleine Scheidegg

    La Petite Scheidegg est le col (2061 m d’altitude) entre l’Eiger (3967 m) et le Lauberhorn (2472 m) dans l’Oberland bernois en Suisse, qui relie Grindelwald à Lauterbrunnen. Kleine Scheidegg abrite des hôtels, des restaurants, des remontées mécaniques et la gare du Wengernalpbahn et du Jungfraubahn.

    Grande gare sur la Petite Scheidegg : Deux chemins de fer à crémaillère se rencontrent ici, où vous pouvez découvrir la plus belle région de l’Oberland bernois. Car la nature est très proche, et de nombreuses excursions vous tenteront : Préférez-vous aller au Jungfraujoch, faire une randonnée sur le sentier de l’Eiger ou conquérir le Lauberhorn ?


    LesChutes du Trümmelbach

    Avec ses dix chutes d’eau glaciaires à l’intérieur de la montagne, auxquelles on accède par un ascenseur dans le roc, les chutes du Trümmelbach sont uniques en Europe. Provenant d’un bassin de 24 km constitué pour moitié de neige et de glace, le Trümmelbach draine à lui seul les gigantesques parois glaciaires de l’Eiger (3970 m), du Mönch (4099 m) et de la Jungfrau (4158 m), avec un débit pouvant atteindre 20’000 litres par seconde. L’inventaire fédéral des paysages, sites et monuments naturels. UNESCO patrimoine mondial naturel. Guide Michelin ***

    Apart la dernière des chutes du Trümmelbach, toutes les autres, à l’intérieur de la montagne, sont demeurées invisibles depuis l’époque de la dernière ère glaciaire, il y a de cela 15’000 ans environ, jusqu’en 1877, année où elles furent pour la première fois aménagées par l’homme. Aussi, le nom de “Trümmelbach” ne traduit-il pas une impression optique, ce qui est fréquemment le cas dans la dénomination des cascades, mais acoustique, le nom de Trümmelbach s’assimilant à celui de Trommelbach, “Trommel” évoquant le roulement du tambour.

    Le débit du torrent est sujet à d’importantes fluctuations: de décembre à mars, ce n’est qu’un filet d’eau coulant sous d’épaisses carapaces de glace. Après les gelées nocturnes des mois d’avril et octobre, le débit se limite à quelques douzaines de litres à la seconde. Alors qu’à l’époque de la fonte des neiges d’avril à juin et ensuite pendant la fonte des glaciers de juin à septembre ou après les pluies d’orage, ce sont jusqu’à 20’000 litres d’eau à la seconde qui traversent les rochers: le ruisseau se mue en véritable torrent tumultueux.

    Ce qui coule et rugit en été s’immobilise dans le silence glacial de l’hiver, laissant à la pierre le soin de tout exprimer.